Outils pour utilisateurs

Outils du site


notes:session_47

Session 47

Date et lieu2022-11-11 – Lycée Malherbe
AuteurÉlisa
CalendrierDu 1 vermois au 11 vermois du Tardigrade
LieuxFort de boucle, Coquille de Béhémoth
PJHester, Sulmar, Érutan, Phyllobates vittatus, Galavar, Simar, Timéon
PNJBlanche, Pipa Pipa, Eudoxie, Ven Humérus
Séance précédenteSession 46
Séance suivanteSession 48

Nos héros sont là, debout sur les remparts, face à ce Second soleil annonciateur de désolation, quand ils aperçoivent un visage connu venir dans leur direction. Il s'agit de Simar du Pays Bleu que Galavar, Hester et Timéon avaient précédemment rencontré à la Colonne des Scarabées Morts. Il nous explique qu'après avoir trouvé le plus beau paysage auprès de la Mer Cyan, il avait décidé de repartir à l'aventure afin de trouver la source à l'origine de l’afflux de morts-vivants vers celle-ci. (Une sombre histoire de libération d'âmes…)

Galavar, serein, décide de se renseigner sur le temps qu'il nous reste avant la fin du monde en allant voir les habitants du Fort de boucle, qui le redirigent vers une sorte de prédicateur : «  Il fera jour même la nuit ! La Fin du Monde arrive. » dit-il à l'assemblée. Galavar lui demande si il y a eu des signes avant-coureurs. « Il y a déjà trois lunes, des sbires, des anges annonciateurs de l'apocalypse, sous la forme de 3 grandes comètes de feu sont apparues dans le ciel. » Galavar suppose aussitôt que les 3 comètes seraient les capsules de sauvetage de la station spatiale second soleil serait donc cette dernière qui serait en train de se crasher sur la planète.

Timéon est toujours très curieux de savoir ce qui se passe dans le tuyau qui parle et pourquoi il ne marche pas. Les gens autour prient en espérant que les cantiques le réparent. En lisant les questions des koans de la Foi Monochrome, Timéon parvient à faire tressauter la voix, jusque là bloquée sur un unique son. Il obtient des habitants de le laisser 10 minutes seul pour lire le livre à haute voix. Il va chercher Blanche pour lui montrer puis fait la lecture des questions et réponses. Cela semble fonctionner ! La voix, stupéfaite par la profondeur des koans, se tait à nouveau. Timéon demande à Blanche de raconter l'histoire du Les deux tigres et la fraise par mesure de sécurité. Ainsi, tous deux réparent la mémoire :

  • Est-ce qu'on est vraiment en train de vivre la Fin du Monde ? La Fin du Monde s'est déjà produite.
  • Que sont “la chanson, la lune et la chute” ? L'espoir des âmes en peine.
  • Est-ce que la Cité Noire existe ? La Cité Noire existe dans la base de données.
  • Les têtes-de-chien sont-ils des quatrelins ? Non, ce sont les créatures des vilas.
  • Qu'est que la Restauratrice ? Un Démiurge de catégorie 4.
  • Comment fabrique-t-on un Auto-Golem ? Avec une clé de 12.
  • Qu'est ce que vous pouvez me dire sur l'Abbaye de Maintenance? La machine est perdue, le champignon l'a eue.
  • Où est Tom ? Coordonnée oméga 8-13
  • Qui sont Élise et Henri de Parjour? Des jeunes mariés qui ont disparu
  • Qui était Saint Zann ? Un héros populaire du Pays Jaune, également connu sous le nom de Zann Jieve.
  • Est-ce que les dieux arc en ciel sont réels ? oui
  • Comment fait-on pour agrandir un corps 79 fois ? il faut ajuster le champs de particule compressant ses atomes
  • Où trouver une machine pour le faire ? Au Palais du Spectre
  • Qu'est-ce qui se passe si on restaure la Restauratrice ? Tout sera restauré
  • Qu'est la Force solide ? c'est de la force cristallisée, ce sont les détritus des magies, des malédictions, ce sont des ruptures dans l'espace-temps qui créent des volumes et qui deviennent visibles avec le temps alors que s'accumule la poussière.
  • <Question perdue>
  • Est-il de la Foi Monochrome ? Non mais ils sont responsables de sa dernière maintenance. »

Galavar a trouvé un télescope et Simar regarde dedans. Il voit une Étoile Rapide orbitant autour du Second soleil, qui tire un rayon vert sur ce dernier. Puis un deuxième rayon, violet cette fois, apparaît aussi, issu d'une autre étoile rapide. À peu près à 400km de la première. En analysant spectre lumineux du second soleil, Simar remarque l'absence de raie d'absorption, on peut donc supposer que cette lumière est étonnamment pure. Galavar saute alors à la conclusion qu'elle serait par conséquent artificielle. Apparition de rayons orange et jaune. Tous ces rayons proviennent des quatre étoiles rapides pour lesquelles Galavar avait remarqué une orbite étrange ces derniers jours. Il sembleraient qu'elle soient venues se placer à proximité du second soleil avant d'activer ces rayons lumineux.

Galavar décide d'aller voir Phyl, qui lui annonce fabriquer des explosifs. Galavar pense que ressusciter le Dieu Bleu a un lien avec les rayons qui apparaissent dans le ciel et que si on ne le fait pas, on ne pourra pas détruire le second soleil. Il n'y a en effet pas de rayon bleu dans le ciel, mais les quatre rayons sont-ils vraiment liés au Panthéon Arc-en-Ciel ? Pourquoi n'y aurait-il alors pas de rayon rouge ? Celui-ci serait alors théoriquement lié à la Déesse Rouge, déesse de la justice, de la stratégie guerrière et du vin, protectrice du Pays Rouge. Saint Émition serait selon la coutume son avatar terrestre.

« Pourquoi ressusciter le Dieu Bleu pourrait-il détruire le second soleil ? » Demande Galavar à Simar pour l'aider dans sa réflexion qui se perd en conjectures. Ce dernier explique que ce dieu pourrissant permet de faire pourrir le monde pour lui permettre de se redévelopper après le désastre. Moisi est père de renaissance. Le groupe se souvient qu'une Bombe anti-soleil se trouve à présent parmi les décombres de la Lune Proche.

Sulmar a des doutes sur sa propre identité depuis son changement de corps, et décide de changer de nom. S'inspirant du pseudonyme « Georges » que Galavar emprunte pour ne pas se faire repérer, il décide de se faire appeler «Patrick ». Sulmar, dit Patrick, se dit que c'est une brillante idée d'ouvrir son Happy End, acquis au Cap'taine Chat, et toujours réduit au 1/79e. Alors qu'il ouvre la toute petite boîte, il se sent comme aspiré. Un tout petit écran apparaît, et des images défilent à toute vitesse, c'est comme s'il voyait à la place des yeux de quelqu'un, mais l'écran est trop petit pour voir quoi que ce soit. Il se sent heureux, bien, serein. Soudain, tout se termine et c'est comme si tout était allé trop vite. Il se retrouve avec un seul point de vie, aux portes de la mort.

Alors que tout le monde semblait résigné à attendre la Fin du Monde, en partant, par exemple, ramasser des champignons, Hester se souvient de l’existence d'Eudoxie quand celle-ci la supplie de faire quelque chose. Car d'après celle-ci, non, ce n'est pas encore la Fin du Monde et on ne va pas attendre qu'elle arrive sans rien faire. Prise d'un regain d'énergie, Hester motive tout le monde à repartir vers la Grande Borne. Pour 9€ nous achetons le télescope. Il est temps de faire nos valises.

Érutan se rend cependant à son tour à la salle de mémoire pour poser des questions et retarder le départ :

Malheureusement, de nouveau, la mémoire cesse de fonctionner. Érutan et Phyilobates se relaient pour tenter de la réparer, en racontant une histoire pseudo-philosophique avec un bœuf et un âne. Phyilobates interroge la machine sur les leçons à tirer de cette histoire afin qu'elle cogite et parvienne à redémarrer, sans succès.

Bref, après toutes ces histoires, nous partons enfin en direction de la Grande Borne. Tranquillement, nous avançons dans une forêt de conifères et on peut voir quelques morceaux de coquilles géantes. Nous nous arrêtons pour la nuit.

Simar sent de fortes odeurs d'ozone et voit des ombres qui apparaissent dans la nuit. Ces trois formes observent Érutan dormir. Celui-ci se réveille et reconnaît des chevaucheurs du vide.

« Ça fait longtemps qu'on ne s'est pas vus,  dit-il.
- Oui. Vous cherchez à retourner sur l'île de paradis.
- Oui, vous aussi ? Vous avez une idée de l'endroit où elle se trouve ?
- Oui. 
- Vous connaissez le démiurge qui s'y trouve ?
- Oui, ce n'est pas le plus magnanime des maîtres.
- Pourquoi cherchez vous à le retrouver alors ?
- Nous ne pouvons pas mettre fin à son existence mais on peut vous aider à le faire. Nous avons des montures à retrouver.
- Savez-vous s'il a avec lui une humaine ?
- Oui.
- Je suis votre homme.
- À l'aube, avancez jusqu'à la coquille près du grand pin blanc, vous trouverez notre guide »

Les chevaucheurs disparaissent dans la nuit.

Phylobates rêve de Pipa Pipa et de son royaume. Il y a des cubes de verre, une grande tour et des tornades. Il demande à sa déesse : « -Comment faire pour ressusciter le Dieu Bleu ? Il faut aller à la Cité Noire.
- Quel est le plan B ? Il faudra t'aventurer dans le vide, ta route sera longue.
- L'avatar du dieu peut-il nous protéger ? Pas vraiment, mais cherche l’œil sur le chemin »

Le lendemain matin, Érutan veut absolument aller voir le guide. Nous devons faire un petit détour d'un ou deux jours pour aller au pin blanc.

Galavar observe avec son télescope un rayon blanc par delà l'horizon à l'ouest, apparu au moment où le Second soleil est passé au dessus.

Timéon observe des traces qui ressemblent à des pattes d'oiseaux qu'Hester identifie comme des grosses autruches qui mangent des escargots. On entend alors un rugissement terrible. Sortant d'une coquille, deux autruches léonines avec une crinière et des dents pointues se battent. On comprend que finalement elles étaient petites quand une maman ou un papa autruche de 4 mètres de haut sort et rugit sur les autruchons qui viennent se réfugier dans ses plumes.

En s’éloignant du groupe, Timéon aperçoit une autre autruche qui porte une grosse coquille d'escargot et qui se dirige vers la plus grosse coquille où elles ont fait un nid. Au fond de celui ci se trouve un coffre noir. Il nous faut l'obtenir. Pour ce faire, Phylo entreprend de faire un chemin d’œufs de limaces lithos-suceuses pour attirer les bébés, qui, de fait, se laissent tenter. Timéon, Galavar, Simar vont dans la forêt pour tenter d'attirer les parents pendant que Hester et Érutan essayent de voler le coffre.

Les petits sont attirés par le rock fort que joue Simar et les parents ont une prise de bec quand ils se rendent compte de leur disparition. Ils partent à leur recherche et Érutan se jette dans la coquille. Il ouvre le coffre et prend l'objet en forme de Y qui s'y trouve. Les deux acolytes s'enfuient et tous se retrouvent à la caravane.

Nous reprenons notre route. On se sent tout petits dans cette forêt qui sent la solitude et la résine. On tombe sur un champ de betteraves à moelle tenu par un Grand. Il nous explique qu'il ne reste presque plus de grands, car beaucoup sont partis à la suite de l’Île de Paradis.

Érutan lui montre son bâton. Selon le grand, cet objet appartient aux serviteurs du Paradis. Nous faisons un peu de commerce avec lui : pour 200€ nous pouvons avoir 2 sacs de betteraves. Simar nous prête l'argent contre la promesse d'un remboursement plus 50% des bénéfices.

Phyl avoue qu'il doit 10 000 € à la famille de Sulmar et que pour effacer sa dette ; il doit retrouver et ramener Madhina et Fatya au Pays Rouge.

Pendant ce temps, Érutan essaie son nouveau bâton. Il sent des souvenirs nostalgiques remonter à la surface. Notamment, celui de lorsqu'il allait chez sa grand-mère pour le goûter. C'est finalement le sentiment de l'amour grand-maternel qu'Érutan laisse s'envoler. Le souvenir est consommé par l'artefact, puis un jet s'échappe du bâton qui indique le Nord-est et Érutan est envahi de la certitude que l'île de paradis est dans cette direction.

Pendant la semaine Hester et Timéon chassent pendant qu'Érutan ramasse des légumes ; il trouve des navets avec des rainure rouges qu'il nomme « cartilaginavet ». Au total c'est 15 sacs de rations que nous ramassons. Galavar entraîne son oiseau qui maîtrise de plus en plus la grammaire.

Nous arrivons à la coquille où un petit village s'est installé dedans. Un des grands nous fait signe.

Il se nomme Ven Humérus et nous explique qu'il nous protégeront pour la nuit mais ne peuvent pas nous ravitailler Les Satrapes ont quitté le Gué face à la Lune à l'apparition du Second soleil, et les Pirates des pylônes contrôleraient potentiellement le gué depuis. Mais Ven Humérus ne sait pas où ils se seraient repliés (Palais du Spectre ?) ; les Satrapes de l’Ombrie Déchue ou de la Grande Borne et du Dernier Sérail ne seraient pas encore repassés par ici.

Il y aurait également une grande agitation dans les Terres Arc-en-ciel et le reste des prairies. Les Princes de Porcelaine ont renforcé leur contrôle sur leur citadelle et le Dernier Sérail. Certains princes conservateurs auraient disparus dans des circonstances obscures, d'autres ont alors pris le pouvoir à leur place. Les forces Satrapes ont peut-être faibli également mais aucun Satrape n'est encore venu de l'Est, comme il le rappelle.

Certaines des coquilles sont souterraines et il semble que ça grouille d'agitation en dessous, comme s'ils fuyaient quelque chose. Les voyageurs ne s'attardent jamais dans le coin. La nature elle-même se fâche.

Voir aussi

notes/session_47.txt · Dernière modification : 2023-07-26 13:46 de Manuel

Donate Powered by PHP Valid HTML5 Valid CSS Driven by DokuWiki