Outils pour utilisateurs

Outils du site


notes:session_64

Session 64

Date et lieu2023-09-15 – Lycée Malherbe
AuteurVictor
CalendrierDu 9 orangemois au 6 ocremois de la Mante
LieuxToundra Zinzoline, Cryptyque de la reine craquelée, Sérail du Grand Orient
PJPhyllobates vittatus, Érutan, Galavar, Velena, Hester
PNJJenk3, Todd, Estrela, Girolamo, Dana, Rumen, Sophronia
Séance précédenteSession 63
Séance suivanteSession 65

Ce matin là, Philobattès Vittatus se réveilla dans un cri : « Pipa Pipa est assiégée ! » Devant l'incompréhension de ses compagnons de voyage encore à demi plongés dans leur doux songes, le halfelin expliqua : « J'ai de nouveau eu un songe, j'ai vu les terres de l'avatar du dieu bleu assiégées par des loups et défendues par de vaillants crapauds, c'est là-bas que nous avons envoyés Belphégor, Pipa Pipa est en danger !  » Phil fut assez déçu du peu d'engouement de ses compagnons pour sa nouvelle quête, la plupart haussant les épaules devant ce qui était pour lui un drame existentiel qui devrait inquiéter tout un chacun. «  Mais comme on fait tout péter quand on va quelque part on ne devrait peut-être pas y aller… » argua Velena. «  Vous ne comprenez pas, ce n'est pas juste Pipa Pipa dont il est question, la fin du dernier avatar du dieu bleu pourrait entraîner un déséquilibre entre les fois chromatiques et déclencher… déclencher quelque chose… Ce serait à coup sûr terrible… L'équilibre, c'est de cela qu'il est question ! Il faut protéger le grand crapaud non pas parce qu'on lui est fidèle, ou parce qu'on aime ses idées mais parce qu'on veut préserver l'équilibre du monde ! Mais elle ne m'a pas laissé d'instruction pour l'aider… » Conciliateur, Georges, Galavar Bruno de son vrai nom, intervint : «  Il nous faut déjà trouver les coordonnées du territoire de Pipa Pipa pour savoir comment s'y rendre… » Phil l'interrompit : « Bonne idée ! Je vais tenter de me concentrer peut-être que je sentirai où elle se trouve ! » Plissant les yeux, tirant la langue, le prophète du grand crapaud tenta de localiser le fief de sa divinité devant les mines circonspectes de ses compagnons de voyage. «  Ze croâ que c'est au Nord Est d'ici… » dit il toujours la langue sortie. Raclant sa gorge Galavar reprit : «  Comme nous avons envoyé Belphégor sur une étoile rapide, nous avons une plaque métallique avec les coordonnées de cette étoile, si c'est bien celle de Pipa Pipa, nous avons déjà les coordonnées, il nous reste à les faire déchiffrer au cryptique de la reine machine… » Érutan acquiesça avant d'ajouter : «  Cela semble confirmer la théorie selon laquelle la contrée des rêves aurait une existence physique, j'ajouterai que ce serait un monde physique avec des lois physiques différentes ! »

Tous se mirent d'accord pour rejoindre le cryptique pour y faire décoder les coordonnées mais aussi avec l'espoir d'obtenir un véhicule en récompense de l'aide apportée jusque là. Un vol de corbeau quitta la toundra zinzoline à leur suite et ne les lâcha plus…

Sur le trajet Galavar se laissa aller aux confidences : Il révéla être recherché par la fleur engrenage car il s'était accaparé la main de Rion après avoir appris qu'à l'intérieur il y avait des informations susceptibles d'activer des machines permettant de libérer la totalité de la cité violette. Il raconta avoir missionné l'escouade cyclone pour récupérer l'artefact de Rion sans le tuer, même si ce dernier est mort, l'escouade a juré ne pas l'avoir fait passé de vie à trépas. L'homme chien admit avoir traité avec la fleur engrenage, avoir organisé des combats de rues et avoir plusieurs fois frayé avec l'escouade cyclone, il expliqua à ses compagnons de voyage qu'il souhaitait se rendre aux cotes pour activer les machines liées à la main de Rion et libérer sa cité de l'emprise des chats.

Le chemin vers le Sud fut venteux, nos aventuriers aperçurent au loin une grande caravane nomade d'une cinquantaine de chariots aux couleurs indistinctes qui se dirigeait vers le Nord. Soudain le sol se mit à trembler entre les deux lignes de chariots soulevant un important nuage de poussière, les nomades de la caravane détachèrent des hommes, formes lointaines dressées sur leurs chevaux, en direction du nuage, Galavar et Velena décidèrent d'aller inspecter l'anomalie. Avant qu'ils l'atteigne, le nuage de poussière se changea en colonne de flamme ! Après quelques secondes d'enfer, de cris et de vents brûlants, Velena aperçu le corps calciné d'un cheval et ce qui semblait en être à l'origine, un immense trou dans le sol. Galavar et Velena décidèrent de rebrousser chemin, les nomades survivants firent de même de leur côté.

Le temps se fit de plus en plus humide, corrodant les armes et les objets métalliques de nos explorateurs chevronnés. Bientôt des piaillements survinrent des cieux, les corbeaux qui les suivaient jusque là se trouvaient aux prises avec des faucons vomes, laissant les oiseaux à leurs querelles, Galavar centra son attention sur des doubles poneys cornus, à force d'appâts et de bonne volonté il réussit à en attraper un qu'il nomma Toundra, qu'il se jura d'apprivoiser. Plus pragmatiques, Velena et Hester partirent à la chasse tandis qu'Érutan partis à la cueillette, il trouva un navet zébré marron sur ses parties supérieures qu'il décida d'appeler « Ravande »

La caravane finit par arriver au Cryptyque de la reine craquelée et y rencontra Jenk3, en échange du pavé droit métallique remis par Perle, le groupe obtint les coordonnées astronomiques de l'étoile rapide de l'avatar du dieu bleu. Il répondit aux questions du groupe et leur révéla qu'il existait une guerre entre les vomes et les machines et qu'il faudrait probablement qu'une autre reine machine serve de médiatrice pour l'apaiser. Il fut moins précis lorsqu'on lui demanda comment rejoindre une étoile rapide, signifiant qu'il ne savait pas où en trouver mais qu'il faudrait probablement passer par une fusée. Enfin Jenk3 leur fournit un autogolem possédant 24 emplacements et hui places assisses dont une pour le dompteur, qui se rechargeait à l'aide de matière organique, nécessitant 80 kilos par semaine pour fonctionner et ayant une capacité maximale de 10 semaines, Jenk3 leur assura que l'autogolem était rempli ne consenti pas de révéler la provenance des chairs utilisées. Phyllobates vittatus fut désigné comme dompteur et accompagné par Érutan il débuta le rituel d'éveil nécessaire à l'adoption de l'autogolem. Ils commencèrent par se mettre nu, entrèrent dans le corridor de pureté, passant par une brume picotant les yeux et la peau avant d'arriver jusqu'au hangar contenant le véhicule. Phyllobates vittatus s'entailla la main pour oindre la machine qu'il baptisa Ajax. Le duo embarqua a bord de leur nouveau véhicule et l'halfelin se mit au poste de pilotage pour découvrir avec une certain émerveillement que la machine lui parlait dans la tête, à sa façon bien particulière : en poussant des gémissement lascifs entre chaque phrase. Ils se rhabillèrent et conduisirent jusqu'à sortir du cryptique qui se referma derrière eux, après une concertation il fut décidé de reprendre le voyage en direction du Sérail du Grand Orient.

La première semaine de voyage se déroula sans problème particulier, Hester et Velena retournèrent à la chasse tandis que Phyllobates vittatus et Érutan se décidèrent à partir à la cueillette, le premier ramassant des cactus plats des falaises lavandes, le second ramassant des fleurs aux pétales épaisses qu'il nomma Daédamies, et des haricots jaunes qu'il baptisa des Pindares. La seconde semaine fut bien plus mouvementés : Alors qu'ils traversaient un endroit particulièrement sec, la terre se mit à trembler, et ils aperçurent un nuage de poussière qui se rapprochait de leur position, rapidement Phyllobates vittatus parti en reconnaissance au volant d'Ajax tandis que le reste de la caravane tentait de s'écarter de ce qui serait bientôt le chemin du nuage. Le halfelin blêmit en apercevant l'origine du nuage, il y avait une immense bête segmentée ressemblant vaguement à un mille-pattes géant recouvert d'une substance gluante verte transparente et aux nombreuses pattes grises, la tête de la créature n'était qu'un amas de mandibules grouillantes surmonté d'un crâne où une lance rouge s'était abîmée, un doux genou était enfoncé sur l'une d'elle sans que son poids ne semble gêner la bête. Le prêcheur rejoignit ses fidèles compagnons les enjoignant à s'écarter le plus possible du nuage, nuage qui les frôla sans que la créature ne les remarque.

Le reste du voyage se termina sans encombre, il fut décidé de cacher Ajax en amont du sérail avant de s'y rendre avec les charrettes. Le Sérail du Grand Orient était tel qu'Érutan et Phyllobates vittatus l'avaient vu pour la dernière fois, grand, fourmillant d'activités et d'opportunités commerciales et plein de soldats nomades. Érutan partit à la recherche d'Ambo le marchand peu scrupuleux qui leur avait loué des doujnous, il apprit auprès d'un garde du sérail qu'Ambo était incarcéré car il avait volé des doujnous pour les revendre ou les louer, celui d'Érutan fut inspecté et on le lui rendit car aucun signalement ne correspondait à cette bête, même si cela ne signifiait pas qu'elle n'avait pas été dérobée, il pouvait la garder… Heureux de ce coup de chance inespéré, Érutan décida de passer commande de deux gants d'opéras bleus nuits brillants. Phyllobates vittatus apprit avec soulagement que la caravane d'Orpiment était partie en direction du Cratère aux tessons, ce qui signifiait que son propriétaire était probablement en vie. Il vendit les marchandises acquises au sein de la toundra zinzoline pour la coquette somme de 2000 cash. Galavar fit réparer les armes du groupe, tandis qu'Hester proposa de rentabiliser les services de guide de Velena : beaucoup de marchands des terres arc-en-ciel cherchaient à passer le barrage du sérail et avaient besoin d'un guide nomade pour se faire, le groupe pouvait se faire payer en tant qu'escorte et guide grâce à la présence de la nomade. Rapidement le duo féminin commença les négociations avec Estrela di Alto, prêtresse de a déesse rouge qui souhaitait se rendre en mission diplomatique au village de Zyri, dans un passage montagneux à l'Ouest de la grande borne. Même si Estrela fut hésitante à l'idée de voyager aux côtés d'une machine, il fut convenu de reprendre les négociations en soirée. Lors de ce deuxième échange, Estrela vint accompagné de trois personnes, un homme rasé de près, une dame du pays bleu habillé chic et Sophronia, une maîtresse d'hôtel du pays violet surnommée “Sof” par ses camarades. Hester et Velena furent informées que la caravane de la prêtresse rouge comprenait deux autres passagers et qu'Estrela souhaitait éviter de passer par le dernier sérail. Les participants à la négociation arrivèrent à l'accord suivant : Velena serait payé 17 cash par jour pour ses services de guide, une partie de la cargaison serait stockée dans Ajax pour la soustraire aux inspections nomades, l'auto golem aurait pour mission de contourner les éventuels barrages, il y aurait un surplus de 200 cash pour chaque inspection évitée. Que le départ se ferait dans une semaine et qu'une avance de deux semaines était due immédiatement, la femme du pays bleu s'acquitta de payer une partie de l'avance ce qui décrocha une rictus à Estrela.

C'est ainsi que se termina la session 64. Quels secrets la mission diplomatique d'Estrela voudrait préserver des nomades ? Qu'adviendra-t-il du monde si Pipa Pipa venait à disparaître ? Que se passera-t-il lorsqu'Érutan retrouvera Jima à la Citadelle de Porcelaine ? Pour le savoir il faudra suivre les prochaines sessions des prairies Ultraviolettes !

Voir aussi

notes/session_64.txt · Dernière modification : 2023-10-29 20:26 de Isirin

Donate Powered by PHP Valid HTML5 Valid CSS Driven by DokuWiki