Outils pour utilisateurs

Outils du site


notes:session_67

Session 67

Date et lieu2023-01-21 – Fontaine
AuteurGautier
CalendrierDu 1 au 2 exsecond de la Mante
LieuxCratère aux tessons,
PJPhyllobates vittatus, Timéon, Velena
PNJTodd, Nimeya, Violette, Orpiment, Révine, Biole, Jake, Comté, Salah, Rebek
Séance précédenteSession 66
Séance suivanteSession 68

Alors que nous prenons notre petit déjeuner en compagnie de la Pr Nimeya, Phillobates Vittatus est soucieux. En effet, cette nuit, au lieu de rencontrer Pipa Pipa en rêve comme à son habitude, 0 alias Belphégor, a interférer avec lui et lui a demander de délivrer un message à Timéon. Le kénomancien fini par délivrer son message à Timéon en le reformulant entièrement sur conseil du quatrelain afin de contourner le pouvoir des mots. Le comptable batracien en profite pour soulager sa conscience en s'ouvrant de ses soucis à ses compagnons mais ne reccueille pas l'empathie qu'il recherchait car ses camarades ne sont pas autant préoccupés que lui du sort de l'avatar le plus populaire du Dieu bleu.

Nous choisissons donc de suivre Orpiment, Violette et Révine pour étudier la faille menant au royaume souterrain du peuple champignon. En contrepartie d'assez de nourriture pour rentrer à la citadelle de porcelaine et de la poursuite du semestre de Timéon, nous escortons les 3 étudiants de 3e année, épaulé par des étudiants de 1ère année porteurs : Biole, une jeune fille violette avec un strabisme convergent et Jake, un jeune homme cocker à la langue hypertrophiée. Devisant en chemin sur Sœur Sirocco, le Boudoir des Dryades de Sel (de l'Ambassodile) et le lupanar des 3 satrapes, Violette nous indique un dôme argenté qu'ils n'ont pas réussi à ouvrir au loin. Nous décidons de nous concentrer sur notre véritable objectif d'exploration de la faille vers le monde souterrain.

Après nous être équipés pour le rappel, nous descendons plusieurs dizaines de mètre de cheminée verticale avant de prendre pied sur une pente descendant toujours plus profond. S'ensuit ensuite plusieurs heures de descente dans le froid et l'obscurité des torches. Enfin nous atteignons le rivage d'une rivière souterraine comportant des traces de feu de camp qui n'avaient pas été laissée par le dernier passage de la délégation étudiante. au centre du foyer calciné se trouvent une lame de couteau noircie et sous une pierre une clef en métal noir enveloppée dans un papier sur lequel est écrit “boule de feu” en caravanien. Des arbres calcifiés sont également non loin de la berge que nous ignorons pour le moment. Face à ses traces d'occupation nous finissons par extorquer la vérité aux 1ères années. Deux d'entre eux : Comté, un grand gaillard bleu meneur, et Salah, une femme rouge, ont disparu dans le sous-monde à la recherche d'un artefact sceptre archéologique. Ils récitaient une formule en nanier et rouge “gloire à Elrë” qui nous met la puce à l'oreille.

Nous nous plongeons donc dans les 60 cm de la rivière souterraine, suivant un chemin parsemé de deux coudes, qui s'agrandit finalement sur un embarcadère taillé dans la roche abritant 2 barques : 1 en mauvais été avec des restes de poissons et une autre avec un champignon qui semble être une marque de propriété selon Violette. Sur le quai, il y a un couloir et 2 portes en bois noir. Celle du nord comporte un champignon que Orpiment prend beaucoup de plaisir à marteler car il s'avère être une sonnette.

La porte s'ouvre sur ce qui paraît être un magasin avec la présence de 5 champignons marchands et une porte au nord semblant être verrouillée par du mucus. Après nous avoir fait patienter, Rebek le marchand mycoïde nous introduit dans la pièce nord qui comporte 5 tapis sur lesquels sont déposés des marchandises :

1. du poisson et un bol de soupe

2. quelques objets, une gourde et une cuillère

3. un jeune champignon, un filet et un petit canoë

4. 3 rames, un sceptre tordu et un bâton tordu lui aussi

5. une fiole et une épée brillante orange

Todd nous souffle que Rebek le marchand n'est pas un homme d'honneur.

Ignorant la grossière technique de vente, nous payons 5 cashs par personne à Rebec pour qu'il nous fasse visiter sa cave, sur recommandation des étudiants déjà venus jusqu'ici. Précédés par Rebec, nous empruntons un escalier pour une longue descente qui abouti dans ce qui semble être le crâne d'une créature humanoïde colossale, pétrifiée en position fœtale, dans un matériau bleu semi précieux. Nous comprenons alors que nous visitons un musée, puis en sortant sommes accueilli par un orchestre et des colliers de mycélium qui accompagnent une danse de bienvenu. (note : nucléaire = stalactite ??). En parcourant donc ce club Med souterrain, nous observons les chaumières des autochtones champignons faites dans les statues humanoïdes de 6m de long, à l'expression terrifiée.

Nous sommes escortés par une douzaine de G.O. à chapeau dans notre excursion auprès d'un lac dont des supposés démons empêche l'eau de s'écoulé quand Timéon aperçoit dans une ruelle des champignons à chapeau en trompettes apparemment réduits en esclavage. Son sang et celui de Todd ne font qu'un tour et, profitant d'une diversion brillamment exécutée avec l'aide du collectif, il s'introduisent dans l'envers du décor pour découvrir un réseau d'esclavagisme des chapeaux sur les trompettes. Dans un élan digne de Praxos, ils décident de libérer les trompettes mais celles-ci, belliqueuses, prennent les armes contre leurs tortionnaires dans une révolte brutale et sanglante. Le jeune quatrelain, un peu perdu pour sa première révolution armée, décide de seconder Todd qui organise l'exfiltration des trompettes non vindicatives par un tunnel latéral. Pendant ce temps, la répression s'est organisée et prend le dessus sur la révolte. Véléna et Phil profitent de la confusion pour remonter vers l'étage supérieur en entraînant les étudiants avec eux, bientôt suivis par Timéon et Todd qui, après avoir terminer l'évacuation des pacifistes, se sont précipités dans l'escalier montant avant de couvrir leur fuite en l'écroulant à l'explosif.

De retour dans le magasin, nous pillons le magasin sous le regard médusé du jeune guide champignon à chapeau, qui nous accompagneras finalement. Timéon force la porte sud au pied de biche tandis que P. Vittatus entend des grognements et des grattements en s'approchant de la seconde porte nord. Ensuite, moyennant quelques efforts, nous sortons du magasin, non sans en avoir piller le contenu roulé dans un tapis et chargé dans le canoë. Sur le quai, nous découvrons des traces de sang que nous n'avions pas remarquées en arrivant, près de la seconde porte de bois noir, venant ou en direction du couloir central. Immédiatement, nous pensons aux deux étudiants égarés.

Tandis que Timéon récupère de ses efforts dans le couloir, Phillobates V., épaulé par Véléna, décide d'ouvrir la porte sud avec milles précautions. Il trouve dans la petite pièce, une mare de sang plus toute fraîche, avec en son centre un sac à dos aux bretelles coupées, contenant 10 bougies, 10 cashs, une peluche de Pipa Pipa, de l'amadou et un bandeau éponge, et ayant vraisemblablement appartenu à Comté. Une porte au sud est entrouverte. Encore précautionneux, le sage crapoïde la repousse avec sa perche de 3m et est aussitôt assailli par une embuscade de 6 hommes-anguilles armés de couteaux crantés. Les malfrats sont aussitôt désintégrés par une sphère de vide. Derrière la porte se trouve un couloir qui rejoint le couloir central et le reste de la troupe. Une porte se dresse sur un pan de mur. Véléna toque avec la perche et pénètre dans une pièce ornées de tapisseries et de meubles délabrés. Au centre se trouvent un chandeliers, un tapis, une clef à tête de chat, une statuette de cougar écorché et un œuf de Fabergé, tous translucides brillants d'une lueur bleutée. D'une ouverture dans le mur nord, sort un cougar écorché feulant de façon menaçante. Null affirme que c'est une créature invoquée. Derrière la créature, nous apercevons un lit à baldaquin et un armoire normande. après quelques hésitations et un aller-retour à l'extérieur, nous décidons d'affronter la menace du félin surnaturel. Ce dernier la met à exécution en bondissant sur la guide nomade. Ses compagnons tentent d'annuler l'invocation en détruisant les objets mais ceux-ci s'avèrent immatériels ! Pendant que Véléna lutte à mort avec le monstre, Celui-qui-n'est-plus-Ingouf touche le chandelier avec le sceptre bizarre pillé chez Rebek, ce qui a pour effet de consumer la bougie et de rematérialiser les objets translucides. Le jeune prince au bâton fracasse la statuette qui empêche la réapparition de la créature, que nous finissons par abattre au prix de blessures profondes. Las de toutes ses péripéties, nous décidons d'établir le camp dans ce 3 pièces puisqu'une salle triangulaire trône au sud.

Avant un repos bien mérité, nous détaillons les tapisseries (avant de fourrer celle avec le plus de valeur dans le canoë) qui représentent :

- Les Sombres Montagnes Bordeaux - dans la première salle,

- Des forêts de pins vallonnées, peuplées de coquilles d'escargots géants (Béhémoths) avec l'île de paradis flottante et sa pyramide à 5 faces - dans la salle triangulaire,

- L'aiguille de l'œil et le rivage de la mer circulaire à l'embouchure de l'Indigo, le fleuve séparant le Pays Rouge du Pays Violet - dans la salle nord.

Cette dernière salle abrite aussi un cercle tracé au sol avec 3 parties symbolisées par un ours, un félin et un canidé. Un cadavre desséché se trouve au centre depuis vraisemblablement plusieurs décennies selon le baiser zinzoline. Il est vêtu d'une cape siamoise brodée de motif aquatique et un liseré d'empreinte de pas.

Nous montons le camp pour la “nuit”.

Voir aussi

notes/session_67.txt · Dernière modification : 2024-02-17 17:03 de Gotha

Donate Powered by PHP Valid HTML5 Valid CSS Driven by DokuWiki